Création musicale

Compositeur

Dominique Lemaître, compositeur

Biographie


De ses études de lettres, musicologie, électroacoustique et composition, Dominique Lemaître a su élaborer une synthèse et écrire pour les formations les plus diverses : ses solos instrumentaux, ses quatuors à cordes, ses pièces d’orchestre et d’ensemble, ses collaborations avec des plasticiens et des poètes témoignent de la diversité de son travail. Dès ses premières œuvres, où l’on sent encore l’influence de son admiration pour Bach, Debussy, Varèse, Ligeti, Scelsi, Feldman, Ohana et Henri Dutilleux dont il reçoit les encouragements, il a su créer un monde sonore qui n’appartient qu’à lui : musique stellaire, transparente, musique-métaphore de forces tour à tour telluriques ou diaphanes, musique qui sait allier à la douceur des subtiles tenues intemporelles de timbres magnifiquement élaborés, une violence intérieure, contenue et poignante. Totalement assumée, son écriture fine et exigeante entraîne l’interprète vers des contrées fécondes au service de l’expression

Jouées dans près de trente pays (notamment en Allemagne, Chine, États-Unis, Grande Bretagne, Italie, Japon, Russie et en Amérique Latine) ses œuvres ont été servies par de talentueux solistes (Armand Angster, Ancuza Aprodu, Jacques Bernaert, Alain Celo, Vladimir Dubois, Anne Gastinel, Jean Geoffroy, Gary Hoffman, Bernard Heulin, Kaoli Isshiki, Marie Kobayashi, Françoise Kubler, Ana-Maria Labin, Karine Lethiec, Saskia Lethiec, Thierry Miroglio, Kiyoko Okada, Noëmi Schindler, Isabel Soccoja, Brigitte Trannoy-Petitgirard, Vincent Roth, Sylvia Vadimova-Marini, François Veilhan, Linda Wetherill…) et des formations variées : l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestra Sinfonica Nazionale della RAI, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie, les orchestres de Picardie et d’Auvergne, l’Orchestre Philharmonique de Nice, les orchestres Colonne et Les Siècles, l’Orchestre Symphonique de la Radio Nationale Bulgare, l’Ensemble Orchestral Contemporain, L’Octuor de Violoncelles, l’Oberlin Percussion Group, le Doelen Ensemble, le Chœur de Chambre de Rouen, l’ensemble vocal XX.21, le Quatuor Onyx, l’Atelier Musical de Touraine, le trio Dumesnil-Sirois, les ensembles Accroche Note, Bach and Forth, 2E2M, Campsis, Stravinsky, Artedie, Calliopée, Slowind, Sonata Concert, Surplus… sous la direction de Nicolas Brochot, Edmon Colomer, Marco Guidarini, Daniel Kawka, Paul Méfano, Jean-Pierre Pinet, Pascal Rophé, François-Xavier Roth, Oswald Sallaberger, Boris Spassov, David Stern, Arie Van Beek…

Dominique Lemaître a reçu des commandes de l’État (Ministère de la Culture), de Radio France, de l’Union Européenne, de l’Opéra de Rouen, de l’Orchestre de Picardie, de l’Orchestre d’Auvergne, d’Automne en Normandie, du Fonds d’Action Sacem, de la Ville de Beauvais, de Normandie Impressionniste, de Musique Nouvelle en Liberté-Ville de Paris et de nombreux festivals et ensembles. On notera dans son catalogue sa prédilection pour la musique concertante, qu’elle soit pour cor (Hypérion), violoncelle (Altius, Horizons réflexes), violon (Vers l’eau, vers le feu), alto (Secrète perspective), percussion (Resonare fibris), clarinette (Liens d’espace), saxophone (Hybris)… ou octuor de violoncelles et orchestre (Huit à l’infini) mais aussi pour la voix (Babilim, Orante, La Ghirlandata, Circé, Les ailes de l’augure, Mantras, La chevelure de Bérénice, Trois chants de l’évidence…).

Dominique Lemaître a été invité en résidence en 2001-2002 par le Conservatoire National de Région de Rouen et la région Haute-Normandie, en 2004 par l’Univesité d’Oberlin (Ohio/USA), en 2010 à Metz par l’ensemble Stravinsky, en 2012 à Tours par l’Atelier Musical de Touraine et en 2012-2013 par l’ESADHaR (Ecole Supérieure d’Art et de Design du Havre et de Rouen).

Après un premier CD monographique enregistré à l’IRCAM en 1995, son disque Litanie du soleil a reçu un “coup de cœur” de l’Académie Charles Cros en 2002. Un troisième CD monographique est paru en 2005 comprenant quatre oeuvres enregistrées par Noëmi Schindler, Gary Hoffman, l’Ensemble Orchestral Contemporain, L’Octuor de Violoncelles et l’Orchestre Philharmonique de Nice sous la direction de Daniel Kawka. Le quatrième disque monographique Le diapason de satin enregistré à l’Arsenal de Metz par Isabel Soccoja, Alain Celo et l’ensemble Stravinsky dirigé par Jean-Pierre Pinet a été sélectionné pour le Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2013. Son cinquième CD monographique Et le soleil comme désir enregistré par l’Atelier Musical de Touraine est paru en 2013.

D’autre part, le musicologue Pierre Albert Castanet a publié en 2005 aux Éditions Cig’Art l’ouvrage L’instant et l’éternité, Entretiens avec Dominique Lemaître, le livre 51 partitions de Dominique Lemaître du poète Alexis Pelletier est paru en 2009 aux Éditions Tarabuste et le livre-CD Du silence et de quelques spectres d’Alexis Pelletier comprenant l’enregistrement de sept compositions de Dominique Lemaître est paru en 2014 aux Éditions Clarisse.

Les œuvres de Dominique Lemaître sont éditées aux Éditions Musicales Rubin, Jobert, Lemoine et Universal Music Publishing (Max Eschig).


Site Web : http://www.dominique-lemaitre.fr

Page Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Lema%C3%AEtre

Chaîne YouTube : http://www.youtube.com/user/agencebigel/videos

Dominique Lemaître, compositeur