Ksi (2003)

pour 12 percussionnistes (12′)
4 marimbas, 3 vibraphones, un jeu de crotales, un jeu de cloches-tubes, 4 timbales, une grosse caisse, une caisse claire, 2 cymbales suspendues (médium-grave et médium-aiguë), 2 triangles (médium et aigu), 3 tam-tams (grave, médium-grave et médium-aigu), 4 gongs (grave, médium-grave, médium et médium-aigu)

Commande du Conservatoire d’Oberlin (Ohio).
A Michael Rosen

Création le 27/4/04 à l’Université d’Oberlin (Ohio) par l’Oberlin Percussion Group, direction Michael Rosen

Création française, Première en Europe, le 13 janvier 2006 à Lyon (Salle Varèse du CNSM), dans le cadre de la Convention de l’Association Française pour la percussion, par les étudiants des classes de Jean Geoffroy du CNSM de Lyon et du Conservatoire Supérieur de Genève sous la direction d’Yves Brustaux.

Création chinoise, Première en Asie, le 22 décembre 2006  à Shanghai (Chine). Conservatoire de Musique de Shangai, par le Groupe de Percussions du Conservatoire de Musique de Shangai sous la direction de Thierry Miroglio

Éditions Jobert

Livre-CD Du silence et de quelques spectres Editions Clarisse, Oberlin Percussion Group sous la direction de Michael Rosen

Le titre de ce « dodécaméron de la percussion » évoque le nom de l’étoile vers laquelle notre système solaire se déplace à raison de 20 kilomètres par seconde. Dans la revue Percussions n°15 de juin 2004, Nathalie Dumesnil écrit que « c’est à nouveau la sensation de mouvement (kinesthésie) qui a présidé à la composition de cette pièce, préoccupation qui habitait déjà Pour traverser le temps, je t’ai donné des ailes (pour 15 instruments), le solo Iris (pour contrebasse) et le concerto pour violoncelle Altius ».

Pierre Albert Castanet

Fermer le menu